Non, j’aime beaucoup les objets.camp4 Canada Goose Chaque projet est un nouveau défi, une possibilité d’améliorer la manière de les présenter. J’essaie de ne rien présumer. Que l’objet soit tout simple ou incroyable, je le photographie à l’identique. Je ne me renseigne pas sur la provenance ou la fonction, pour me concentrer sur la matière. Sauf si vraiment je ne comprends pas. Dans ce cas, j’appelle le conservateur car il m’est arrivé de photographier des ustensiles à l’envers. Regardez cette marmite, pour moi, c’est le plus objet de l’exposition sur l’Amazonie et pourtant elle est absolument banale. Mon travail de photographe donne une certaine valeur à ces objets, comme celui d’un ethnologue. Et plus je les photographie, plus je suis fasciné par le design.

Un bol en bois provenant du Canada. Il datait du 19è siècle mais était très brillant, comme si on venait tout juste de l’huiler. J’ai trouvé cela intrigant et touchant. Ensuite, j’ai commencé à le photographier et je me suis aperçu qu’il contenait une multitude de personnages en plus du corbeau volant le soleil, qui est déjà un très beau mythe.Je travaillais dans la publicité à Londres. J’ai photographié des jouets pour enfants, de la nourriture, des voitures, de la mode ou des cigarettes. Puis j’ai rencontré ma future femme, genevoise. Je l’ai suivie en Suisse et nous avons vu l’annonce du musée. Je suis allé à l’entretien en ne parlant pas un mot de français! camp4 Canada Goose Louis Necker, alors directeur, m’a embauché en partant du principe qu’on apprend plus facilement une langue qu’un métier.

J’en ai des tas mais je n’arrive pas à m’y consacrer. camp4 Canada Goose Par exemple, je ramasse depuis longtemps les objets écrasés; paquets de cigarettes, canettes etc., dans l’idée d’en faire quelque chose. Je trouve qu’ils racontent aussi une histoire.Jonathan Watts: «Couleurs d’Amazonie», du 28 avril au 15 décembre, d’abord au Quai Général Guisan, puis ailleurs dans la ville. «Le chamane et la pensée de la forêt», du 20 mau au 8 janvier au MEG.L’édition 2011 des Solidays s’est achevée dimanche soir avec le concert de Moby.