Samedi, le Tour de France s’élance de la quatrième ville des Pays-Bas qui entre enfin dans la lumière.Rien ne semble plus normal. Utrecht, à 48 km d’Amsterdam, est le point de départ du Tour de France 2015. Car ici, la bicyclette est reine. On en compte 700.000 pour 330.000 habitants, le taux le plus élevé du royaume.Traversé par deux canaux qu’enjambe une kyrielle de petits ponts, le cœur piéton de la cité aligne rues pavées, maisons flamandes en briques et jardinets.Canada Goose red  Certaines ruelles ne font guère plus d’un mètre de large, garnies de roses trémières, on dirait un tableau de Vermeer.

Boutiques vintage, brocantes, magasins de luxe, bars et restos design font le bonheur d’une population jeune de 65.000 étudiants. Utrecht est la première ville universitaire des Pays-Bas. Intello et festive, la ville possède quelques icônes remarquables, comme la Schröder House,Canada Goose red  l’une des villas les plus célèbres du monde (1924), ou le lapin Miffy, qui a fait le tour de la planète (85 millions d’exemplaires vendus), et qui fête son soixantième anniversaire en accueillant la première étape du 102e Tour de France, un contre-la-montre individuel de 13,8 km.Le campanile du Dom, le plus haut du pays (112 m), domine Utrecht depuis le XIIIe siècle (465 marches). À ses pieds, se trouve le DOMunder, un circuit souterrain qui visite les fondations romaines de la ville. Lampe torche individuelle, audioguide, images en 3D, la mise en scène est spectaculaire (Domplein, 4).

Le reste du centre se découvre nez en l’air et œil grand ouvert. Au détour d’une rue, on tombe sur un jardin inattendu, Flora’s Hof (1, Servetstraat) dont on peine à quitter les ombrages. Les deux canaux, Oudegracht (le vieux) et Nieuwegracht (le jeune) longs de 3 km environ, sont bordés de quais. Canada Goose red On ne compte plus les restaurants et les bars à fleur d’eau auxquels conduisent des escaliers raides comme une échelle de coupée. Pour approcher les rives plus sauvages, louer pédalos et canoës. Autre plaisir: parcourir à pied les chemins le long des canaux, enjamber les 16 ponts et s’asseoir sur un banc où il y aura toujours quelqu’un pour faire un brin de causette.