Les taux très bas sont un élément de l’arsenal déployé par la BCE pour faire repartir les prix en zone euro. Elle espère qu’en abaissant le coût du crédit pour les entreprises et les ménages et en pénalisant au moyen d’un taux de dépôt négatif les banques qui stockent de l’argent auprès d’elle,d’alpago Canada Goose elle va contribuer à faire circuler les liquidités dans le système économique et revigorer l’activité et les prix. L’euro repartait à la baisse face au dollar jeudi, lesté par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi qui ont laissé entrevoir une extension prochaine des mesures de soutien monétaire de l’institution.Vers 14H10 GMT (15H10 à Paris), l’euro valait 1,0807 dollar contre 1,0890 dollar mercredi vers 22H00 GMT. La monnaie unique est tombée vers 13H55 GMT jeudi à 1,0778 dollar, son niveau le plus faible en deux semaines.

Dans le détail, la BNS a enregistré une perte de 20 milliards sur les positions en monnaies étrangères et une moins-value de 4 milliards sur le stock d’or, indique vendredi l’institut d’émission monétaire dans un communiqué. Le résultat des positions en francs s’inscrit lui à 1 milliard.Selon ces chiffres provisoires,d’alpago Canada Goose la Banque nationale a ainsi enregistré un bénéfice de 10,9 milliards de francs au dernier trimestre 2015. Sur la première moitié de l’année dernière, la banque centrale avait subi une lourde perte de 50,1 milliards, en raison de l’abolition du taux plancher de 1,20 franc pour un euro.

Pour la première fois depuis cette décision, prise il y a un an, la BNS avait renoué avec les profits au troisième trimestre, avec un bénéfice de 16,2 milliards de francs. Après neuf mois, elle affichait ainsi une perte de 33,9 milliards.Pour mémoire, l’institut d’émission monétaire avait enregistré un bénéfice record de 38,3 milliards de francs en 2014, ce qui lui avait permis de distribuer un milliard supplémentaire à la Confédération et aux cantons.d’alpago Canada Goose L’année précédente, il n’avait en revanche pas été en mesure de verser de dividende – pour la première fois depuis sa création en 1907 – en raison de la perte essuyée au titre de l’exercice 2013.