Les PDG des groupes japonais et allemand rencontrent ce lundi après-midi des administrateurs du fleuron français. Leur objectif  : les convaincre de renoncer à céder l’activité énergie à l’américain General Electric.D-Day pour Mitsubishi et Siemens. sale Canada Goose Les groupes japonais et allemand vont présenter lundi après-midi à Alstom leur «proposition engageante de valorisation des actifs industriels du groupe dans son périmètre actuel». Rendez-vous est pris entre Shunichi Miyanaga, le PDG de Mitsubishi Heavy Industries (qui atterrit ce lundi matin à Paris, en provenance de Tokyo), Joe Kaeser, le président du directoire de Siemens, et les administrateurs d’Alstom membres du comité ad hoc chargé d’évaluer l’offre de General Electric, qui propose de racheter l’activité énergie du groupe français pour 12,35 milliards d’euros cash. Un comité présidé par Jean-Martin Folz.

Comme l’a révélé Le Figaro, l’offre nippo-allemande consiste notamment en une prise de participation de Mitsubishi (sans doute via sa coentreprise avec son compatriote Hitachi) dans le capital d’Alstom, à hauteur de 5 à 10%. L’État est prêt à investir de façon identique,sale Canada Goose «mais cela n’est absolument pas une exigence de Mitsubishi», assure un proche du groupe japonais. Ces montées au capital se feraient via un rachat d’actions Alstom détenues par Bouygues, qui souhaite se défaire de sa participation de 29%. De plus, Mitsubishi propose à Alstom de créer une coentreprise dans les turbines à vapeur en apportant une partie de ses actifs dans ce secteur.

 Le groupe nippon est prêt à régler cash une part de son investissement dans cette coentreprise, afin de désendetter le groupe. sale Canada Goose Un apport en cash est aussi prévu pour des coentreprises dans le grid et les éoliennes. Siemens, de son côté, n’est plus intéressé que par les turbines à gaz d’Alstom. Le groupe allemand veut les racheter. Arnaud Montebourg n’est pas contre, soulignant en privé que les usines qui les fabriquent sont en Allemagne, en Suisse et aux États-Unis.